Communiqué du Gouvernement du Burundi dans le cadre de la lutte contre la COVID-19

REPUBLIQUE DU BURUNDI
PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE

Secrétariat Général de l’Etat


COMMUNIQUE N°1 DU GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI DANS LE CADRE DE LA LUTTE CONTRE LA PANDEMIE DE LA COVID -19

1.La Pandémie de la COVID-19 a commencé en Chine en décembre 2019.
L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) l’a déclarée comme une
pandémie au mois de mars 2020. En ce qui concerne le Burundi, les premiers
cas positifs ont été enregistrés le 31 mars 2020.
Dans le cadre de la prévention et de la lutte contre la COVID-19, le
Gouvernement de la République du Burundi a pris, à l’instar des autres pays
du monde, des mesures de prévention et de lutte contre la COVID-19. A
titre de rappel, on citerait notamment :

  • Les mesures de prévention individuelle et collective annoncées par le
    Ministère de la Santé publique et de la lutte contre le Sida ;
  • Les mesures de décentralisation des centres de dépistage et de prise en
    charge gratuite à travers tout le pays ;
  • Les mesures de mise en quarantaine des personnes venant de l’extérieur du
    pays ;
  • Les mesures de suspension d’octroi des visas ;
  • Les mesures de suspension des missions officielles à l’étranger ;
  • Les mesures de fermeture de certaines frontières terrestres et maritimes ;
  • Les mesures de suspension des vols commerciaux sur l’Aéroport
    International Melchior NDADAYE de Bujumbura.

2.En complément à ces mesures déjà prises pour faire face à la pandémie de
la COVID-19, Son Excellence Monsieur le Président de la République,
Général Major Evariste NDAYISHIMIYE en Personne, a lancé
solennellement la Campagne « Ndakira, Sinandura kandi Sinandukiza
Coronavirus » dans son Discours à la Nation, lors de la Commémoration du
58ème anniversaire de l’Indépendance du Burundi, qui consistait, entre
autres, en un dépistage de masse de toute personne présentant les
symptômes de la COVID-19.
La Campagne a été vivement saluée par la population qui a pu avoir l’accès
facile et rapproché aux centres de dépistage et de faire des dépistages
volontaires, ce qui a permis de braver la peur d’être stigmatisé.

3.Comme d’aucuns le savent, à la lumière des résultats de la Campagne de
trois mois, la pandémie de la COVID-19 a été maitrisée au niveau interne.
Ce succès découle de la combinaison de la volonté politique, de l’esprit de
sacrifice et du plein engagement de tous ceux qui devraient prendre le
devant dans l’organisation du plan de riposte contre cette pandémie. C’est
pourquoi, il ne faut pas baisser la garde : c’est une bataille gagnée mais la
guerre continue. La pandémie peut resurgir à n’importe quel moment, si on
n’y prend pas garde.

4.Lors de l’évaluation des résultats de la Campagne « Ndakira, Sinandura
kandi Sinandukiza Coronavirus », Son Excellence le Président de la
République avait promis de tout faire pour éviter que la récession
économique ne s’installe dans le pays et pour sécuriser toutes les activités
de développement en cours sur tout le territoire du Burundi.
En outre, il y a des Burundais bloqués à l’étranger alors qu’ils aimeraient
rentrer dans leur pays et d’autres qui voudraient sortir du pays pour diverses
raisons, d’une part ; et d’autre part, des étrangers qui aimeraient venir
investir au Burundi ou rentrer dans leurs pays. Les uns et les autres
n’attendent que la levée de la suspension des vols commerciaux pour qu’ils
puissent voyager.

5.Répondant à cet appel du Président de la République, le Gouvernement s’est
mis à l’œuvre pour trouver une solution à tous ces cas, tout en s’assurant de
la protection des citoyens burundais et des étrangers résidents et venant au
Burundi, en mettant en place des dispositifs sanitaires nécessaires destinés
à prévenir la COVID-19 ou à prendre en charge ceux qui sont atteints avant
qu’ils ne contaminent les autres.

Ainsi, la mise en place de ces infrastructures pour permettre la libre
circulation des biens et des personnes se fait progressivement. C’est
pourquoi, les mesures que le Gouvernement prend dans le sens de la
réouverture des frontières aériennes, terrestres ou maritimes, se feront par
gradation.

6.De ce qui précède, l’état actuel des lieux permet au Gouvernement de la
République du Burundi de prendre les mesures suivantes :

➢ Pour les frontières aériennes :
L’Aéroport International Melchior NDADAYE de Bujumbura sera
réouvert à partir du dimanche 8 novembre 2020 ;
Toutefois, des mesures suivantes d’accompagnement à cette réouverture
doivent être strictement observées :
▪ Les voyageurs entrants ou sortants sur le territoire burundais
doivent justifier d’un test COVID-19 négatif réalisé avant 72
heures de l’embarquement ;
▪ A l’arrivée de l’Aéroport International Melchior NDADAYE
de Bujumbura, tous les voyageurs devront se faire dépister et
se plier à une mesure de confinement de stricte application de
72 heures dans l’un des établissements hôteliers prévus à cet
effet.
▪ Le test de dépistage et les frais d’hôtel sont à charge du
voyageur ;
▪ Si un cas positif à la COVID-19 est détecté dans un véhicule
ou dans un avion, un deuxième test sera exigé à tous les
passagers. Ces derniers devront attendre les résultats. Ceux qui
seront négatifs à la COVID-19 seront autorisés à partir ;
▪ Les cas déclarés positifs seront immédiatement acheminés
dans un centre de prise en charge approprié ;
▪ Pour les voyageurs étrangers positifs à la COVID-19 , ils se
payeront eux-mêmes la prise en charge médicale.
▪ Les voyageurs devront faire la réservation des hôtels à
l’avance en ligne à travers la plateforme gérée par Médiabox.

➢ Pour certaines frontières terrestres et maritimes,

L’installation des infrastructures sanitaires nécessaires pour faire face à
la pandémie est en cours. La réouverture de ces frontières sera
progressive en fonction de l’état des lieux et de l’opérationnalité de ces
infrastructures. Les mesures y relatives prises seront communiquées au
public chaque fois que de besoin.

7.Le Gouvernement de la République du Burundi suit à la loupe l’évolution
du Coronavirus dans le pays et dans le monde. Il tient compte de l’intérêt
supérieur de la population et du pays à l’instar d’un bon père de famille
(Reta Mvyeyi, Reta Nkozi). C’est pourquoi ces mesures prises ou à prendre
feront régulièrement objet d’évaluation et d’adaptation en fonction de
l’évolution de la situation de la pandémie de la COVID-19.

8.Le Gouvernement de la République du Burundi rappelle que la lutte contre
le Coronavirus continue, et demande à tous les intervenants d’assurer un
suivi multisectoriel enfin de contrer le relâchement observé ces derniers
jours.

9.Enfin, le Gouvernement de la République du Burundi demande à la
population de rester sereine, de vaquer à ses activités quotidiennes tout en
respectant scrupuleusement les mesures de prévention individuelle et
collective déjà prises contre la COVID-19.
Bujumbura, 02 novembre 2020
Le Secrétaire Général de l’Etat et Porte-Parole
Prosper NTAHORWAMIYE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *